Aujourd'hui, c'est la chandeleur. Impossible d'y échapper, presque tous les blogs proposant des recettes en parlent. Je ne déroge pas à la règle, mais au lieu de vous donner une recette de crêpes ou de galettes, je vous propose une recette réalisé hier soir avec des restes de galettes de sarrasin (les premières sont toujours ratées).

En effet, j'avais devancer la chandeleur en nous confectionnant une repas de crêpes il y a peu et j'ai voulu m'entrainer avec la crêpière. Aie aie aie ! Le désastre. Du coup, j'avais des morceaux de galette qui n'attendaient qu'à servir.
Il va falloir que je refasse des essais sur cette crêpière.

Du coup, comme j'étais en tête à tête avec la Grenouille hier soir (mon homme a dû rester à Paris), la Grenouille ronflant tout ce qu'elle pouvait, j'ai sorti mes restes et je me suis confectionnée une poêlée Bretonne.

Poêlée Bretonne

2011_02_01_21_06_03

Ingrédients :

  • un oignon
  • des champignons de paris surgelés
  • trois petites pommes de terre cuites
  • deux knackis
  • des morceaux de galettes de sarrasin
  • du sel
  • du poivre
  • de l'estragon
  • de l'origan
  • 4 cuillères à soupe de crème fraîche

Préparation :

  1. Couper l'oignon en petits morceaux. Dans une poêle chaude et graissé, faire revenir les oignons.
  2. Ajouter ensuite les champignons surgelés, puis les knackis coupés en morceaux.
  3. Lorsque toute l'eau des champignons est partie, ajouter les pommes de terre coupés en dès.
  4. Ajouter ensuite les morceaux de galettes de sarasin.
  5. Faire revenir quelques instants avant d'ajouter la crème fraîche, le sel et les herbes.
  6. Servir bien chaud.

Pour les plus gourmands, on peut ensuite ajouter un peu de gruyère râpé. 2011_02_01_21_06_38

Bon, en fait, j'ai eu de quoi faire une bonne assiette pour moi et une gamelle pour aujourd'hui. Un repas vite fait avec les restes, pas mauvais de tout. Peut être ai-je eu la main un peu légère sur le sel, mais ce n'est pas grave.

On peut aussi s'en servir pour confectionner une garniture pour les galettes (on enlève les morceaux de galettes à ce moment-là).

La Grenouille a trouvé opportun de réclamer son dernier biberon au moment où je terminais mon entrée. J'ai du mettre en attente mon repas. Mais ce n'est pas grave.

Bon appétit.